Le Programme

La technologie digitale est déjà indispensable dans nos vies privées et professionnelles en côte d’ivoire à travers la téléphonie mobile, le transfert d’argent mobile money et l’internet (plus de 34 millions d’abonnés à la téléphonie mobile, plus de 10 millions d’utilisateurs mobile money échangeant quotidiennement plus 17 milliards de francs CFA (26 millions € /31 millions $USD) et plus de 14 millions d’abonnements internet).

Aujourd’hui, au cœur de la riposte contre la pandémie du COVID-19, les solutions technologiques se présentent comme les uniques alternatives aux nombreuses restrictions désormais imposées. Le Coronavirus est en train d’accélérer inévitablement la transformation de l’économie ivoirienne vers le digital. Plusieurs phénomènes sont à l’œuvre en ce sens :

  • La transition des achats hors ligne vers les achats en ligne.
  • La transition des magasins physiques traditionnels vers les magasins virtuels.
  • La transition de l’éducation traditionnelle vers l’éducation en ligne.
  • La transition des clients conventionnels vers les clients en ligne.
  • La transition des bureaux traditionnels vers les bureaux en ligne (télétravail).
  • La transition des villes traditionnelles vers les villes intelligentes.

Il existera très peu d’emplois qui n’auront pas besoin de l’usage de l’ordinateur surtout que les services gouvernementaux et commerciaux comme les impôts, l’emploi, les assurances, les banques, la santé, l’agriculture vont de plus en plus être accessibles en ligne. En définitive aucun citoyen ivoirien ne pourra vivre sans compétences digitales.

Notre préparation à saisir les avantages de ce nouveau monde numérique qui s’impose désormais, dépend fondamentalement et largement des compétences digitales de nos populations. Il faut s’attaquer résolument au déficit de compétences numériques.

L’ANSUT  est une société d’Etat chargée de financer et de mettre en œuvre les projets de l’Etat de Côte d’Ivoire dans le domaine des Télécommunications/TIC.

L’ANSUT a conçu Le Programme National de Certification aux Compétences Digitales (PNCCD), programme robuste qui s’appuie sur des référentiels éprouvés (ICDL et DigComp) et une structure organisationnelle modulaire et extensible, dans le but d’accompagner l’élévation du niveau général de connaissances et de compétences numériques des citoyens ivoiriens et ainsi permettre au pays d’aborder de façon efficiente sa transformation digitale, en préparant toutes les couches sociales et économiques à la transition vers l’économie numérique.

Ce programme a une triple ambition :

  1. Une ambition économique : répondre aux besoins en compétences digitales de l’administration publique, des collectivités locales, des entreprises, des organisations pour accompagner la transition numérique de l’économie ivoirienne.
  2. Une ambition sociale : favoriser l’inclusion et l’employabilité des jeunes citoyens en permettant aux jeunes diplômés et demandeurs d’emploi de se former et obtenir immédiatement un premier emploi.
  3. Une ambition territoriale : permettre une répartition équilibrée et cohérente de l’offre de formation en alphabétisation numérique sur l’ensemble du territoire national de sorte à renforcer la culture numérique de tous les citoyens, favoriser l’inclusion des couches sociales défavorisées et réduire ainsi le fossé numérique.

Les formations et les certifications des citoyens seront réalisées à travers des Centres d’Examens Agréés (ATC : Accredited Test Centers) suivant des normes d’assurance qualité internationales. Le PNCCD prévoit d’accréditer 1800 ATCs sur l’ensemble du territoire ivoirien et certifier 1 000 000 de candidats au bout de 5 ans.

L’ossature et la vélocité du programme reposent sur une taskforce composée de l’ANSUT, la SNDI, l’ESATIC, le VITIB (par délégation la société IACCESS) et le FDFP qui vont coordonner leurs savoir-faire en bonne intelligence pour assurer la stabilité, la résilience et la pérennité du programme sur le plan national.

Les tarifs d’accès au programme ont été réduits considérablement à un niveau social avec un retour sur investissement immédiat pour les participants. Ainsi, les employés des micro-entreprises paieront 45 000 FCFA, les étudiants et les employés des petites entreprises 150 000 FCFA tandis que les employés des moyennes et grandes entreprises paieront 215 000 FCFA.

Le coût d’accréditation d’un ATC est d’environ 2 000 000 et l’investissement est récupéré (payback period) dès la première session de formation.

Au plan institutionnel, le programme sera soutenu par 5 ministères partenaires que sont le MMAISP, le MCM, le MPJEJ , le MFP et le MENUP qui prendront les dispositions règlementaires (CMC) pour accélérer le programme en rendant la certification ICDL effective comme seule compétence reconnue pour attester des compétences digitales en côte d’ivoire traduisant ainsi l’engagement de l’Etat de Côte d’Ivoire.

Pour télécharger le document du programme complet cliquez ici… 

%d blogueurs aiment cette page :