Les Référentiels

La compétence numérique peut être définie comme « l’usage sûr et critique des technologies de la société de l’information ». Compétence emblématique du 21e siècle, elle est essentielle à la formation, au travail, aux loisirs et à la participation citoyenne.

Le PNCCD est un cadre normatif de certification des compétences digitales en Côte d’Ivoire. C’est un dispositif opérationnel puissant pour doter tous les citoyens et en particulier les cadres et employés des entreprises ivoiriennes de compétences digitales essentielles pour booster leur productivité de manière significative. Il s’appuie sur les deux référentiels internationaux éprouvés suivants :

° DIGCOMP : Le cadre commun de référence européen pour décrire et mesurer les compétences numériques des citoyens.

° ICDL : La norme internationale en alphabétisation numérique. C’est l’outillage pédagogique et technique 100% aligné sur le cadre DIGCOMP pour développer, certifier et valoriser ses compétences numériques.

DIGCOMP

Constatant les lacunes de la population en la matière, la commission européenne a conçu le DIGCOMP, un cadre de référence commun adopté par tous les pays européens pour décrire et mesurer les compétences numériques. Le DIGCOMP qui a nécessité plusieurs années de recherche et de consultation comprend 21 compétences et cinq domaines de compétences.

DIGCOMP vise à aider les citoyens et les organisations à identifier les lacunes en matière de compétences numériques et à réfléchir à la manière de les combler. Il aide également les décideurs à formuler des politiques dans le domaine des compétences numériques.

Aujourd’hui pour être « numériquement compétent » il faut détenir chacune de ces compétences. Toutefois, il n’est pas nécessaire de les maîtriser toutes à un même degré. D’où l’utilité d’un cadre de référence structuré en niveaux de compétences. Chaque niveau représente un pas de plus dans l’acquisition des compétences en fonction de la complexité des tâches, de l’autonomie dans l’accomplissement de celles-ci et du défi cognitif qu’elles représentent.

Le cadre DIGCOMP constitue les 95% du cadre étendu global et mondial d’alphabétisation digital défini par l’UNESCO.

Ce cadre a donc retenu notre attention pour son caractère européen et international, sa rigueur, son exhaustivité et sa convivialité et les multiples usages auquel il donne lieu, dont des outils d’auto-évaluation des compétences.

ICDL

Le Certificat ICDL (International Computer Driving License), littéralement le Permis International de Conduite/Maîtrise de l’Ordinateur, est un certificat international qui atteste des connaissances et des compétences d’une personne à utiliser l’outil informatique selon des standards internationaux. Lancé en Suède en Août 1996, il s’est imposé comme la norme internationale en alphabétisation numérique. Il est détenu et géré par la Fondation ICDL, une organisation à but non lucratif basée à Dublin, en Irlande.

Les certifications de l’ICDL sont :

  • adaptées à tous les niveaux de compétence ;
  • mises en œuvre selon des normes strictes d’assurance qualité ;
  • mises à jour, pertinente et adaptée aux besoins du marché et aux avancées technologiques ;
  • internationalement reconnues (obligatoire pour travailler à l’UNESCO, au PNUD et bien d’autres organisations internationales) ;
  • indépendantes des fournisseurs de technologies (éditeurs, équipementiers, etc.) ;
  • prises en charge par une gamme d’options et de matériels de formation, adaptés aux besoins / horaires de formation de l’apprenant.

La formation des citoyens et l’administration des examens de certification ICDL est réalisée à travers les Centres d’Examens Agréés (ATC : Accredited Test Centers) suivant les normes d’assurance qualité de la Fondation ICDL.

ICDL est mappé sur le cadre de compétences digitales DIGCOMP (Union européenne), le registre national des qualifications professionnelles (France), le cadre national des qualifications (Angleterre) et le cadre de qualification des compétences de la main-d’œuvre (Singapour) et est ainsi le standard international en matière de certification des compétences digitales.

Une étude de l’UNESCO publié en juin 2018 démontre clairement que ICDL est le Framework national (qui est reconnu comme seule preuve de compétence digitale à l’échelle nationale) utilisé dans 30 pays sur les 47 pays du monde qui ont adoptés un Framework national d’alphabétisation digitale. De plus les 12 pays de l’Afrique subsaharienne (Rwanda, Botswana, Kenya, Lesotho, Namibie, Nigeria, Afrique du Sud, Soudan, Swaziland, Tanzanie, Zambie, Zimbabwe) qui ont adopté un Framework national d’alphabétisation digitale ont TOUS utilisé ICDL comme standard.

Dans la même étude, l’UNESCO s’appuyant sur le Programme cadre (Framework) d’alphabétisation digitale DIGCOMP 2.0 de la commission de l’Union Européenne a défini un cadre étendu global et mondial d’alphabétisation digital puis a évalué l’efficacité des contenus et programmes pédagogiques existants pour une meilleure mise en œuvre des plans stratégiques visant à renforcer la culture numérique des citoyens et réduire le fossé numérique, renforcer leur secteur des TIC et améliorer l’employabilité des jeunes citoyens. Sur l’ensemble des critères de notation retenus (compréhension, inclusion, niveau, langues, matériels didactiques, méthodologie…) le programme ICDL l’emporte avec un score total de 177 contre IC3 94 et Microsoft 64.

Mappage DIGCOMP & ICDL

%d blogueurs aiment cette page :